La survie en raid PvE par Hamlet

Nous avons trouvé un article de Hamlet très intéressant et nous vous proposons une traduction en français. Il s’agit d’un sujet concernant les raids de WoW mais qui s’applique à tout jeux avec des raids. Pour ceux qui l’ignorent, Hamlet est un druide membre fondateur de l’illustre communauté Elitist Jerks de World of Warcraft, c’est également un très grand raideur et l’un des rares Scarab Lord de World of Warcraft Vanilla. Pour tout ceux qui sont intéressés par en apprendre plus sur lui, je vous conseille son twitter et son blog.

C’est partit pour une heure de conseils avisés !

Les citations en italique sont tirées de mon ancien RL Sebudai, bien connu pour ses efforts à essayer d’apprendre à ses raideurs d’être meilleur dans WoW.

J’ai écrit beaucoup de guides ces dernières années, souvent pour couvrir les détails du min/maxing pour une classe en particulier, mais j’ai toujours su que cela ne concernait qu’une infime partie de ce qui fait un bon raideur. Même s’il y a plusieurs raisons qui font qu’un joueur connaissant parfaitement comment optimiser sa classe et son utilisation soit prisé, aucune d’elles ne remplacera un joueur qui excelle dans le talent le plus important : ne pas mourir.

Des volumes entiers ont été rédigés sur « Comment bien DPS, heal ou tank ». Si vous raidez ou voulez raider à un niveau intermédiaire ou élevé, j’imagine que vous vous êtes depuis longtemps plongés dans ce genre de discours. Il y a beaucoup de raisons qui font que les guides/forums/discussions existants concernent largement cette optimisation des rôles. Ce sont les méthodes principales qui permettent à un joueur de se mesurer à lui-même ou au sein d’un groupe. Une grande partie d’elles peuvent souvent être résolues par les math, menant à des résultats simples. Mais le plus important, j’imagine, c’est l’impression trop répandue que j’espère réfutée dans ce post : que la survivabilité et le fait d’être conscient des événements en raid est une partie de soi-même en tant que joueur et ne peut pas être changée.

Après avoir résumé les bases, de ne pas faire des erreurs évitables qui vous tueraient vous ou un autre membre du raid est une partie du gameplay que vous devriez chercher à améliorer, le sujet principal de ce post concerne les différentes choses que l’on peut faire ou s’entraîner à faire pour atteindre ce but. À travers l’étude des techniques discutées ici (équiper votre UI, être plus compétent dans la routine d’un fight et avoir un comportement constructif après un wipe), ce que je veux le plus vous transmettre c’est un état d’esprit. Je ne pourrais pas énumérer tous les facteurs dans le jeu mental du raiding même dans un post plus long que celui-ci. Mais si vous adoptez l’idée que chaque mort est un puzzle à résoudre, que quelque part dans la série d’événements qui l’a provoquée, une meilleure décision aurait pu être prise, vous pouvez vous entraîner à chercher cette mauvaise décision.

Tu es ton propre MPS : Morts Par Semaine

Les gars, vous arrêtez pas de mourir dans le monde des ombres. Je n’y meurs pas perso. Vous devez donc mieux jouer. Ça, c’est mon estimation de la stratégie.

Le joueur qui a le plus de valeur dans votre groupe de raid n’est pas la personne au sommet du DM, c’est la personne qui n’est pas morte en restant dans le feu depuis 3 mois. Faire un DPS monstrueux est rare, mais faire un plutôt bon DPS est quelque peu commun. Un joueur qui fait un plutôt bon DPS et qui meurt régulièrement à cause de mécaniques évitables n’a rien de spécial. Un joueur qui fait un plutôt bon DPS et meurt très rarement des mécaniques évitables est le meilleur prix qu’un recruteur puisse trouver dans son lot de candidature. Parce qu’un raid rempli de ce type de joueur, même si aucun d’eux n’est au top des classements mondiaux dans les logs, arrivera à accomplir ce qui a vraiment de l’importance : Ils tueront les boss.

En raidant à n’importe quel niveau, c’est virtuellement une certitude que le facteur limitant la vitesse à laquelle vous apprenez et tuez les boss est le taux d’erreurs évitables faites par des membres individuels du groupe. Ça n’a pas d’importance les autres facteurs présents, de multiples morts évitables (ou parfois même une seule) sabordent toute tentative sur les boss difficiles. Avec plusieurs personnes devant jouer pendant plusieurs minutes consécutives et une victoire uniquement probable si virtuellement aucun d’eux ne fait d’erreurs causant des morts sur un même try, vous ne pouvez pas éviter la mathématique de la situation. Même si vous pensez que votre problème d’un boss était une ‘mauvaise stratégie’, réalisez à quel point cela implique le taux d’erreur de vos raideurs. Sans erreur, n’importe quelle stratégie prendrait seulement une seul try pour être essayée et rejetée. N’importe quel wipe pourrait être suivi par une amélioration stratégique au niveau du raid entier. Des erreurs de jeu pendant des trys sont la raison pour laquelle une stratégie persiste pendant plusieurs trys ou même plusieurs soirs de raid avant d’avoir récolté assez de preuves montrant alors que quelque chose doit être changé.

Je n’insisterai pas là dessus sauf pour le déclarer comme une prémisse au reste de cet article : la manière la plus importante d’améliorer son talent en tant que raideur est de contribuer à votre groupe en réduisant le taux d’erreurs évitables. Maintenant, le prochain point important en préparation au gros morceau de ce post est que ce taux d’erreur n’est pas seulement important, mais que vous pouvez aussi l’améliorer en tant que joueur.

-

Ta mort n’était pas un accident, et c’était sans doute ta faute

Vous voyez comment ça m’a ciblé, comment j’ai bougé et ça ne m’a pas touché ? C’est presque magique.

Raider est fondamentalement un challenge d’organisation mental. Votre attention est comme une ressource dont chaque morceau est aussi réel que votre mana, la dépenser sur les mauvaises choses vous fait faire des erreurs et potentiellement mourir.

Quand vous restez dans le feu pendant 3 sec et mourrez, le problème n’est pas que votre temps de réaction est inhumainement bas (même s’il était plus bas que la moyenne, c’est toujours bien moins qu’une seconde). Une identification plus correcte du problème est que vous n’avez pas réalisé que vous étiez dans le feu pendant au moins (dans cet exemple) 2.5 sec. Plusieurs causes possibles ou facteurs contribuant peuvent être :

  • Votre scan visuel de l’écran a des trous de 2-3 sec où il ne s’arrête pas aux parties pertinentes de l’écran (ici, les pieds de votre perso).
  • Des éléments importants de votre UI (par exemple, les fenêtres de raid) sont positionnées de manière à ce que la menace ne soit pas dans votre vision périphérique.
  • C’était une habilité de boss qui arrive à un moment prévisible et vous avez laissé une autre tâche prendre le dessus à ce moment là.
  • Votre UI ne produit pas une alerte qui attire assez votre attention par rapport à l’importance de cette habilité.
  • Une irrégularité un peu plus tôt dans le try a fait que vous étiez dans une position inhabituelle et que vous faisiez autre chose que d’habitude.
  • Un événement que vous utilisez typiquement comme une alerte (par exemple, un appel TS) ne s’est pas produit.

Chacune de ces causes est corrigeable. Si vous attribuez ces morts à des circonstances aléatoires, une limitation innée perçue dans vos talents de joueur, un coup de chance (donc un événement sans aucune valeur prévisible), ou quelque chose similaire, votre progression en tant que raideur fait face à une barrière insurmontable. Le reste de ce post concerne comment mieux résoudre ces sources d’erreur. Les 2 méthodes principales discutées ci-dessous sont :

  1. Ne jamais être inconscient des habilités ou des debuffs qui sont assez importants  pour vous tuer, au travers d’une configuration propre de votre UI avant le combat et du scan visuel en combat.
  2. Anticiper vos réponses aux habilités d’un boss avant même qu’elles n’arrivent, à travers la construction d’une routine et le rappel de cette routine après un wipe.

L’UI est un outil destiné à votre attention

Tu devrais avoir ajouté « Corruption:Sickness » à ton UI. Si tu ne l’as pas fait, je ne peux pas le prouver mais t’es un con et on te déteste tous.

Si quelqu’un vous piquait avec une aiguille chaque fois que le feu apparaissait en dessous de vous, vous le remarqueriez immédiatement 100% du temps. Cela attirerait votre attention au delà de tout ce que vous pourriez être en train de regarder d’autre – C’est quelque chose auquel votre cerveau est programmé pour répondre instantanément. Associer cela avec un événement qui a besoin de remplacer tous les autres pour prioriser votre réponse (« bouge de là maintenant ou t’es mort ») est un mariage parfait entre une menace et une alerte correspondante. C’est le principe même que vous devez garder en tête en configurant votre UI pour récréer ce résultat d’une manière plus pratique et moins douloureuse.

L’UI est nécessairement personnelle, mais une bonne UI est celle où vos addons marchent pour vous montrer ce dont vous avez besoin quand vous en avez besoin. Une bonne UI n’est pas dépendante des addons vous avez, mais de la manière dont ils sont configurés. Quand vous cherchez à améliorer votre UI, vous devez chercher dans les options de configuration de l’addon que vous avez déjà et qui résoudra les besoins que vous avez. La seule mauvaise réponse à ‘Quel est le meilleur addon pour cette tâche?’ est ‘Un populaire avec tous les réglages par défaut’. Si vous n’avez pas encore décidé ou pensé à ce dont vous avez besoin de voir et quand/où vous avez besoin de le voir, vous n’aurez pas une bonne UI.

Un exemple concret de l’UI qui devrait être utilisée par tous les raideurs est la présentation des debuffs qui vous tuent rapidement à moins que vous ne bougiez. L’implication de l’UI dans ce cas est facile à décrire car, comme discuté, un tel événement appartient toujours à la même place dans vos priorités mentales : au sommet. Donc le but de l’UI est simple à comprendre, toujours mettre ça au 1er plan. A moins que vous n’ayez une alerte pour de tels debuffs qui ne peut pas être manqué peu importe où se trouve vos yeux ou votre esprit, votre UI échoue à l’une de ses plus simples et plus importantes fonctions.

J’ai pris des screenshots d’un moment où j’avais un debuff dangereux (Sha Sear sur les Protectors) avec l’UI de base (pour les buffs/debuffs) et mon UI de raid.

Le screen de gauche montre l’icône du debuff près du coin inférieur gauche de la minimap. Le screen de droite est mon UI de raid.

Non seulement les gens de mon raid ne doivent jamais crier ‘Hamlet, t’es dans le groupe avec ton debuff’, mais ce n’est même pas dur à accomplir. Mettre en place ce gadget d’UI est une simple petite préparation. Un raideur qui échoue à maîtriser un debuff qui peut être résolu de cette manière a choisi de ne pas le faire. De mon point de vue, ils ne devraient pas être mieux perçu que ceux qui jouent sans consommables. Pire, en fait, car leur pauvre UI est probablement bien plus propice à causer des wipes que le serait une perte minime de DPS.

Scan visuel

« Je me fous que tu fasses zero heal pour le reste du pull, tu ne crèves pas des trancheuses. »

Un corollaire de la discussion sur l’UI est qu’il y a beaucoup trop d’infos à l’écran à tout moment. Vous ne pouvez pas être en train de regarder tout à la fois : le mieux que vous puissiez faire est une sorte de rotation qui passe par tous les points d’intérêt importants. Essayez de commencer à être conscients d’où se trouvent vos yeux pendant que vous raidez. Vous pourriez aller des fenêtres de raid à vos pieds et inversement non stop, même pas à cause d’une alerte ou autre, mais simplement comme quelque chose que vous faites toujours (cela prend une fraction de seconde).

Dans certains fights, ne pas regarder à ses pieds pendant 2sec au mauvais moment peut vous tuer. En considérant cela, si votre scan de l’écran ne passe pas par là à un intervalle de 2sec au plus, vous laissez votre survie à la chance. Maintenir un tel rythme requiert une concentration très intense, mais vous pouvez améliorer ce besoin constant avec de bonnes alertes d’UI, discuté ci-dessus, et un bon plan du fight, discuté ci-dessous. Pour contraster, vous n’avez pas besoin de détourner vos yeux pour vérifier votre mana aussi souvent (vous n’avez probablement pas besoin de connaitre l’état de votre mana plus souvent que toutes les 30sec à peu près).

Une fois quand mon ancienne guilde demandait quelle info j’aimerais voir chez les applys healers, j’ai dis que je voulais savoir leur meilleur score qu’il pouvait faire à ce jeu. Je n’étais qu’à moitié en train de blaguer. Si vous l’essayez, cela devrait illustrer le concept de la section qui suit. Raider est souvent fait de tâches fondamentalement simple : réagir à quelque chose de dangereux dans une généreuse fenêtre comme 2 ou 3 sec, utiliser des habilités dans une rotation pratique familière, utiliser des CD à un moment précis. La difficulté c’est de jongler avec tout ça à la fois.

Note : J’ai emprunté le terme ‘scan visuel’, et le concept, à un article pour les pilotes d’avion, pour qui c’est une compétence critique. Des études ont exploré sa relation avec les jeux vidéos également.

Gardez vos bossmod sous contrôle

« Ne dis plus jamais ‘oh merde’ sur TS. Ça n’aide personne »dit le RL « et n’appuie pas sur ton raccourci TS ».

L’autre exemple spécifique à l’UI que je vais explorer parle des bossmods. Il est très facile d’avoir trop de spam de bossmod comparé à ce dont a vraiment besoin (je présume que c’est à cause des auteurs de bossmods qui veulent montrer les nouveaux gadgets qu’ils développent et ont une forte tendance à tout mettre en marche par défaut même ce qui n’est pas nécessaire). Vu que l’UI sert à solliciter votre attention pour les choses auxquelles vous devez réagir immédiatement, alors avoir des timers et des alertes pour tout ce qu’un boss peut faire cause un inévitable effet ‘Garçon qui crie au loup’ quand vous parcourez les infos à l’écran. Sans traiter les alertes qui doivent être visibles, il y a souvent un timer d’une sorte ou l’autre qui arrive à 0 chaque seconde. Réalisez l’importance de ceci : Vous ne pouvez pas savoir si c’est un timer auquel vous devez réagir sans au moins lire le petit texte sur la barre, une tâche qui absorbe beaucoup d’attention, détourne vos yeux de tout autre chose et vous empêche de développer des réponses réfléchies.

Le problème est encore pire quand des alertes audio sont impliquées. Le son est un outil très puissant dans l’UI. Non seulement la réaction humaine à un stimulus audio est plus rapide qu’à un visuel, mais il est complètement indépendant d’où se trouve vos yeux. Le fait est que, pour avoir une véritable réaction instantanée au seul élément dans un combat qui recquiert le plus votre attention, vous ne devriez avoir qu’un seul chose par combat avec une alerte audio. C’est en réalité une manière très pratique de reproduire mon hypothèse mécanique de l’aiguille dans les fesses. Si un long carillon signifie que vous devez bougez de quelque pas, et ne signifie que ça, alors après quelques temps sur un fight vous pouvez commencer par le faire sans même devoir y penser consciemment. C’est le meilleur résultat. De multiples stimuli audio avec différents sons peuvent aussi marcher mais l’effet de réflexe sera légèrement moins automatique. Quand chaque timer d’un combat arrive avec une sonnette ou un sifflement, votre bossmod ne fait sans doute rien d’autre que vous donner un mal de crâne.

Ma recommendation : la prochaine fois (ou la 1ere fois) que vous faites chaque combat, allez dans la configuration de votre bossmod et éteignez toutes les alertes. Toutes. Après avoir fait quelques essais ainsi, allumer vos timers/alertes des habilités une à une lorsque ça devient clair qu’elles sont nécessaire. En fait, vous devriez être capable d’articuler ce que vous faites autour de ces alertes (‘Je dois appuyer sur Barkskin 2sec avant le Swelling Pride’). Autrement, repenser à si vous avez besoin ou non de chaque alerte.

Les bons raideurs sont des créatures de l’accoutumance

« Engulfing Flames dans 5sec, on ne crève pas… Je viens juste de dire qu’on ne crevait pas de ça. »

L’UI alerte malgré tout, le moyen le plus sûr de maîtriser quelque chose qui peut vous tuez ou faire wipe le raid est de l’attendre. Quand vous pensez à ce qui arrive, et même à ce qu’il y a après ça, non seulement vos chances de répondre correctement sont très élevées, mais la réponse sera exécutée calmement, laissant votre attention libre de continuer à la suite. Votre but est de rester dans cet état continuellement pendant tout le combat, et la plupart de l’intense concentration requise pour raider à haut niveau va vers le fait de mettre à jour cette liste mentale des événements à venir.

Quand je repense aux fights les plus durs que j’ai faits, je peux presque rejouer son déroulement dans ma tête, mes propres actions principalement. LK HM (phase du milieu) : revenir de la plate-forme qui s’effondre quand la transition se termine, mais rester à gauche ou à droite du tank pour ne pas être touché par les attaques en cône des adds. Aller au spot de rassemblement pour la 1ere valkyr (seulement se packer une fois que les adds sont morts en réalité). Quand les Valkyrs ont pris 3 personnes, commencer à courir vers le sud et continuer de bouger jusqu’à ce que le Defile soit casté. Tourner autour du 2ème lieu de rassemblement. Attendre 10m plus loin de voir si LK cast les Valkyrs ou le Defile en 1er (la 2eme fois, ça pouvait être l’un ou l’autre d’abord). Si le cri des Valkyrs apparait, bouger sur le marqueur de raid; sinon, se déplacer et continuer de bouger jusqu’à ce que le Defile soit casté. Et ainsi de suite. Ce combat était brutal – si vous le battiez, vous avez probablement wipe 50 ou 100 fois sur le Defile uniquement – mais une fois que je connaissais la routine, tant que je maintenais mon attention sur un try donné, je ne pouvais pas me rater.

Screen-Shot-2014-01-28-at-10.57.36-PM

Si vous n’êtes pas familier avec ce combat, c’est pas grave, le but est de comprendre à quoi une routine d’un combat/d’une phase peut ressembler. Ce n’est pas vraiment que vous connaissiez la réponse à chaque habilité. C’est juste de connaitre l’ordre des événements. La plupart des habilités ont des CD plutôt réguliers, et vous devriez prendre l’habitude d’en remarquer le rythme. Des fois, c’est facile : La P2 de Garrosh c’est toujours : Desecrate, MC, Whirlwind (mais remarquez comment le 3eme Whirlwind est assez tard pour toujours arriver quand vous bougez du 4eme Desecrate). Le Sha of Pride lance Reflection, puis le Banish, puis la prison, puis le gros add, puis le Swelling Pride, et on répète (en bonus, le cycle du Sha est à peine plus long que 60sec, pour que vous puissiez fermer une faille au même moment à chaque fois).

J’échoue parfois à l’une des mécaniques ci-dessus, comme tout le monde. Un cas commun c’est quand un événement plus tôt dans le combat (disons, un tank doit bouger le boss à une endroit inhabituel) fait que j’ai du improviser. Ce n’est pas évitable sur le moment, et une bonne abilité à réagir sur le coup est un atout de valeur évidemment. Mais les raideurs sans routine sont dans cette situation à tout moment. Ils font quelque chose d’autre comme regarder leurs CD DPS, une alerte bossmod disparaît et ils pensent ‘Oulà, l’Iron Tomb, je devrais ptête bouger!’ et cherchent après un endroit où aller, s’ils le repèrent et l’évitent, bien entendu. Vous devriez être la personne qui pense ‘Je vais cast 3 spells de plus puis je devrai bouger pour la Tomb et ensuite je casterai instantanément en bougeant’ ou ‘Après ce spell, je vais regarder le sol pendant 5sec jusqu’à ce que j’aperçoive les cibles des Ambers, ensuite je revérifierai mes DoTs’. Quand vous vous mettez dans la dernière catégorie de joueur en ayant un plan, alors la plupart du temps maîtriser une abilité de boss n’est pas un soucis de réaction quoiqu’il arrive. C’est faire ce que vous saviez ce que vous feriez, quand vous saviez que vous le feriez. Et vous ferez un meilleur DPS pour démarrer.

Postmortems

« Qui vient de dire « inévitable » sur TS? Qui c’était? Je veux savoir qui a dit ça, appuyer et lister les nombreuses façons où la mort n’était « pas évitable ». »

Dans le cas idéal, après une mort ou un wipe que vous avez causé, non seulement vous donnez une explication de ce qui l’a causé, mais aussi quel changement pourrait empêcher que cela n’arrive de nouveau. Il n’y a pas un changement à discuter au niveau du raid entier; parfois c’était vraiment une erreur individuelle (J’étais en train de penser au DPS et je n’ai pas fais attention que l’habilité arrivait), mais même le joueur devrait demander intérieurement ce qui pourrait être fait. « Peux-tu ajuster ton debuff ou ton alerte bossmod (si oui, demande un rez et fais le pendant que les gens reviennent) ? Peut-être que dans ta routine, tu devrais toujours utiliser ce CD DPS soit avant, soit après l’habilité du boss à chaque pull? »

Admettre être la cause d’un wipe est louable. Les gens qui ne le font pas ne font sans doute pas non plus partie des lecteurs de cet article, et ils ne sont principalement pas intéressés pour améliorer le succès de leur groupe. Mais en répondant aux gens qui discutent quand ils ont fait une erreur, vous devez être sûr de ne pas vous faire avoir par les réponses inutiles. Si je suis votre RL et que vous avez raté un kick, ne dites pas juste que ça n’arrivera plus. Dites-moi pourquoi ça n’arrivera sûrement plus. Si vous pouvez faire ça, je ne vais pas avoir l’impression de jouer à la roulette russe avec le raid chaque fois que c’est votre tour de kick.

Vous avez tous déjà entendu un kicker dire : ‘J’ai appuyé sur le bouton, je sais pas ce qui s’est passé!’. Cette déclaration pourrait en fait être 100% vraie. Mais ce sur quoi vous devez vous concentrez c’est que ça n’aide en rien. Entraînez-vous à ne jamais le dire. La même pour ‘Je pense que c’était le lag’ ou ‘Ça doit être un bug’. C’est possible de vous en sortir avec le ‘lag’ si vous le faites très rarement et seulement quand c’était un diagnostic correct, mais les gens comme ça sont tellement rares que c’est probablement une mauvaise habitude d’essayer. Ne me lancez même pas un ‘Ça a affiché comme si j’avais kick sur mon écran’. N’importe quel RL avec de l’expérience traduira ça dans sa tête par ‘J’ai presque appuyé au bon moment’. Si vous avez causé un wipe et que vous n’avez rien de mieux à dire qu’une des ces affabulations, alors acceptez qu’il n’y a rien que vous puissiez faire cette fois là en particulier pour éviter d’être placé dans la catégorie des roulettes russes.

Mais si vous avez pris les principes de ce post à cœur, un échec signifiera habituellement que vous avez un commentaire productif à faire pendant que vous revenez sur place. La plupart du temps c’est aussi simple que de faire des ajustements individuels dans votre routine. Même si ça veut le coup de le décrire car ça montre au RL que le wipe valait la peine, et que ça aide d’autres gens de votre classe/rôle à en profiter. Et des fois, il y aura des changements au niveau du raid entier que vous pourrez suggérer pour se positionner ou même quelque chose d’aussi simple qu’un call TS. Quand vous avez l’une de ces choses à dire pendant le retour du cimetière, un bon RL ne sera même pas fâché de wipe. Votre job en tant que raideur n’est pas de ne jamais causer de wipe – c’est impossible d’apprendre un boss sans wipe à moins de faire du contenu trivial. C’est de faire de chaque wipe que vous causez un apprentissage pour tout le raid.

Etre un meilleur raideur

Quand je demande ce qui t’a tué, je ne cherche pas à ce que tu dises « Pourquoi, les dégâts m’ont tué, Sebudai! Je suis mort car je n’avais plus de hp! ».

Si un raideur de n’importe quel niveau me demandait comment il pouvait améliorer son jeu, je ne commencerais pas par m’inquiéter s’il utilise la hâte ou le crit. En vérité, je conseillerais plutôt à un nouveau venu dans une équipe de raid de lire ce post à la place de n’importe quel guide que j’ai pu écrire sur quel talent prendre pour telle classe ou quelle statistique reforge. En particulier parce que savoir s’il faut utiliser la hâte ou le crit est facile. Quand vous commencez à jouer une classe, vous pouvez apprendre ça le 1er jour. Mais être un bon raideur qui reste en vie pendant un combat est difficile, j’essaye toujours de l’apprendre depuis 9 ans. Peu importe depuis combien de temps vous jouez, quelle classe ou quel rôle vous avez, ou à quel niveau vous jouez, vous aussi vous pouvez trouver de quoi améliorer ces talents pour votre bien et celui de votre équipe.

Parlons de WildStar

Cet article de Hamlet vous a intéressé et vous vous demandez si tout cela est applicable dans WildStar ? La réponse est double :

  • Oui, cet article est applicable dans le cas de WildStar car la personnalisation de l’interface et la mise en avant de techniques à surveiller risque d’être un des enjeux majeurs du jeu en PvE. L’attention du joueur est d’autant plus importante sur WildStar que le positionnement par rapport à ses propres télégraphes et les télégraphes ennemis sera très important, plus important que dans WoW. Il est donc nécessaire de faire très attention à son placement pour produire un bon dps / heal / tanking.
  • Non, il n’est pas applicable dans la maîtrise de la routine d’un boss car nous savons que certains éléments scriptés varieront d’un try à l’autre ou d’une semaine à l’autre. Il sera donc très difficile de reproduire un schéma parfait pour un boss, tout comme il sera très difficile de prévoir un boss mode efficace ne mettant en avant que les éléments importants d’un combat.

Quoi qu’il en soit, si vous devez retenir une seule vérité de cet article c’est qu’un bon raideur et un raideur vivant et qu’il est toujours plus important de se soucier de sa survie que de tenter par tous les moyens d’arriver au top du DPS.

Traduction réalisée par Gibuss, merci à lui ! source

7 comments

  1. zakapoisse

    Comme quoi personne n’est parfait XD ! Le paragraphe sur les alertes son par rapport aux scan visuel +1 vraiment intéressant mais le reste de l’article l’est tout autant.
    Enfin bon l’essentiel reste comme toujours de survivre et d’apprendre de ses erreurs :p comme il le dit si bien.
    « Mais si vous adoptez l’idée que chaque mort est un puzzle à résoudre, que quelque part dans la série d’événements qui l’a provoquée, une meilleure décision aurait pu être prise, vous pouvez vous entraîner à chercher cette mauvaise décision. »

  2. On en parle ici : AWW N°18 | Angels WingsAngels Wings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>